Philippe Pouletty

Philippe Pouletty

Philippe Pouletty

Avant d'intégrer Stanford en 1986, l'ancien interne reçoit son doctorat d’État en médecine de l’université de Paris VI avec les félicitations du jury. L'étudiant a entrepris une formation dans le domaine de l'immunologie et de la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en plus de son travail auprès des hôpitaux. En 1984, l'étudiant est ainsi major du grand cours d’immunologie générale. Pendant son internat, Philippe Pouletty (huffingtonpost) décroche une bourse de recherche de l’INSERM en immunologie. Le jeune interne a pu véritablement raffermir son expertise en la matière à l’hôpital Saint-Louis.

Par moment, Truffle Capital rattache divers établissements de son portefeuille pour pouvoir assurer la croissance de ses nombreux travaux de recherche. Abivax a notamment fusionné avec Wittycell ainsi que Splicos afin d'optimiser la création de vaccins et d’immunostimulants. La société Carmat se retrouve introduite en bourse depuis 2010 grâce aux capacités de businessman du Dr Philippe Pouletty. Le chercheur s’est également illustré via les résultats de cette enseigne dans le domaine des cœurs artificiels. L'administrateur de Truffle a soutenu l'institution de Carbios et de Kardiozis en 2011. Ces établissements se concentrent sur la fabrication de prothèses et de composants synthétiques dédiés au secteur industriel ou médical. Courant 2014, la société de capital-risque présidée par Philippe Pouletty a constitué Diaccurate en s'associant à l’Institut Pasteur. La compagnie de biotechnologie s’attelle à synthétiser une nouvelle variété de remèdes contre le SIDA.

Les différentes responsabilités extra-professionnelles du médecin et les nominations acquises dans le domaine

L'administrateur de Truffle Capital est vice-président d’Europabio entre 2005 et 2009. Le businessman se révèle capable d'encourager encore plus les centres de recherche novateurs grâce à son titre au sein de l’association européenne des professionnels de la biotechnologie. Soutenu par ses travaux dans l'univers de la biologie moléculaire menés entre 1986 et 1988, Philippe Pouletty a pu entrer dans la Stanford University Invention Hall of Fame. De plus, l'ancien interne des hôpitaux de Paris est membre de la société française d’immunologie dès1982. À travers différents soutiens, Philippe Pouletty révèle son engagement en faveur de la recherche scientifique et de l’inventivité. De 2005 à 2010, le chercheur s'est entre autres associé au directeur de Microsoft pour épauler les entreprises innovantes à l'échelle mondiale.

Intégration de l'ancien interne dans l'univers de l'entrepreneuriat

Listée au Nasdaq depuis 1993, SangSat Inc. a été instituée par Philippe Pouletty grâce à plusieurs brevets personnels. Cette enseigne instituée courant 1988 est une experte en greffe d’organes. Le médecin a entre autres fondé Clonatec à ses débuts dans le secteur de la recherche. La société se focalise sur la biotechnologie et se définit comme une précurseure du secteur en France. Important acteur en matière de transplantation d’organes, SangSat a synthétisé et vendu une substance antirejet particulièrement efficace, la Thyloglobuline. Ce médicament atypique se révèle acquis par Genzyme dans les années 1990. Philippe Pouletty a institué l’enseigne se concentrant sur la biotechnologie RedCell Inc. en se servant de brevets consignés à son nom. Rebaptisée Conjuchem Inc., la compagnie entre en bourse au Canada en 2000.

Articles