Philippe Pouletty, Co-Fondateur et Directeur Général de Truffle Capital -Easybourse


Philippe  Pouletty,  Co-Fondateur et Directeur Général de Truffle Capital  -Easybourse

L'organisation de Truffle Capital sous la direction de l'investisseur

La majeure partie des projets épaulés par Truffle Capital est fondée par le chercheur et ses gestionnaires. L'investisseur est spécialisé dans la biotechnologie et développe foncièrement des spins off de centres de recherche universitaires réputés à l'échelle mondiale. Épaulé par son niveau de spécialisation dans le domaine, Philippe Pouletty (Aller sur la page web Easybourse sur Philippe Pouletty) se charge de la structuration et de la supervision des différents projets des PME de Truffle reliés aux sciences de la vie. Afin de perfectionner la coordination de la compagnie, Philippe Pouletty forme l'équipe de managers et le CA (conseil d'administration). L'ancien interne s'engage aussi dans la R&D et le suivi de la propriété industrielle. Le chercheur a fondé la startup Truffle Capital en collaboration avec des investisseurs bénéficiant de connaissances approfondies de cette branche, Henri Moulard et Bernard-Louis Roques. L'entreprise gère des sommes évaluées à environ 750 millions d’euros.

Nominations et fonctions extra-professionnelles du médecin

En raison de sa passion remarquable pour ce domaine, Philippe Pouletty a été désigné directeur de France Biotech pour quatre mandats successifs de 2001 à 2009. Cette association rassemble les professionnels de la biotechnologie dans l'Hexagone. Ancien élève de l’Institut Pasteur, le médecin apparaît dans différents évènements aidant à soutenir l'univers de la recherche et des affaires. L'entrepreneur se retrouve par ailleurs nommé président honoraire de France Biotech depuis 2009. France Biotech réunit plus de 150 entreprises spécialisées en biotechnologie et installées dans tout l'Hexagone. L’association donne notamment les moyens de favoriser le dialogue entre les scientifiques et les businessmans. Philippe Pouletty est membre de la SFI (société française d’immunologie) dès 1982. Le chercheur est par ailleurs entré dans la Stanford University Invention Hall of Fame grâce à ses inventions en biologie moléculaire dévoilées de 1986 à 1988.

Depuis 2005, Théraclion produit et vend de nouvelles méthodes de traitement par ultrason. Le portefeuille Truffle Capital s'engage par conséquent dans les études sur les carcinomes mammaires et le cancer de la thyroïde à travers cet établissement. Pour soigner véritablement les personnes atteintes d’incontinence urinaire, Philippe Pouletty et les experts de Truffle Capital accordent des soutiens financiers aux nombreuses techniques efficaces fournies par la société Myopowers. Inscrite au New York Stock Exchange, l'enseigne Altimmune se concentre sur la création d’immunopotentialisateurs destinés aux substances traitant les infections ainsi qu'aux vaccins. L'enseigne se joint au fonds d'investissement tenu par Philippe Pouletty courant 2007 et se retrouve ensuite affiliée à Pharmathène US. Truffle Capital a notamment créé Neovacs en 2003 afin d'élaborer des soins contre les syndromes corrélés à l'auto-immunité. Étant donné son aspect prometteur, l'établissement se révèle introduit en bourse en 2010.

Les principaux protégés de Truffle Capital

Le portefeuille de Truffle Capital comporte entre autres la société Symetis mise en place en 2004. La société conçoit et distribue des valves aortiques transcatheter. Elle doit être introduite en bourse en 2017. Philippe Pouletty s’est notamment démarqué grâce aux actions de Carmat dans l'univers des cœurs artificiels. Raffermi par le talent d’entrepreneur du médecin, l'établissement s'avère coté en bourse depuis 2010. Afin de faciliter la fabrication de vaccins et d’immunoadjuvants, la société Abivax a notamment assimilé les marques Wittycell et Splicos. En effet, Truffle Capital fait par moment fusionner plusieurs compagnies de son portefeuille en vue de soutenir le développement de ses différents concepts. En 2011, le directeur général de Truffle Philippe Pouletty a financé l'institution de deux compagnies spécialisées dans l'élaboration de pièces artificielles destinés à l'univers industriel ou médical et de prothèses, Carbios et Kardiozis.

Avant d'entrer à Stanford courant 1986, l'ancien interne des hôpitaux de Paris reçoit son doctorat en médecine avec les félicitations du jury à l’UPMC. Le jeune interne sort major du grand cours d’immunologie générale en 1984. En effet, il complète ses compétences dans le domaine de l'immunologie et de la virologie à l’Institut Pasteur de Paris en dehors de son activité au sein des établissements hospitaliers. Après avoir eu son baccalauréat série C, Philippe Pouletty rejoint la faculté de médecine de l’UPMC. Le futur chercheur a terminé son parcours universitaire en 1981.